Robe

Robe champêtre

Dans la série je me fais exploiter  je couds pour les autres , voici une robe cousue pour assister à un mariage “champêtre”, parfaitement adaptée au thème.

Je n’ai fait qu’obéir à la commande et je trouve le patron Butterick retro vraiment bien choisi avec sa jolie ouverture dans le dos. Je crois qu’un jour, quand j’aurai cousu les milles trucs en attente sur ma liste, je me laisserai tenter et je la ferai pour moi aussi.

Il s’agit ici d’une version sans col et sans manches, sans col par choix, un peu massif je trouve, et sans manches parce qu’en suivant le tableaux de mesures je me suis retrouvée avec une robe qui lui allait 2 ou 3 tailles trop grande, un classique avec ce genre de patrons. Du coup plus rien ne correspondait et j’ai sacrifié les manches.

Le tissu vient de chez Atelier Brunette et va très bien à la robe, vous trouvez pas?

Capture d’écran 2015-07-15 à 08.36.40Capture d’écran 2015-07-15 à 08.35.07Capture d’écran 2015-07-15 à 08.34.35

Capture d’écran 2015-07-15 à 08.37.00Capture d’écran 2015-07-15 à 08.37.20

Capture d’écran 2015-07-15 à 08.37.41

Capture d’écran 2015-07-15 à 08.33.56

Capture d’écran 2015-07-15 à 08.38.23 Capture d’écran 2015-07-15 à 08.33.25

Advertisements

La robe de Pippa

J’ai enfin récupéré les photos de la robe de mariée que j’ai réalisé pour une amie.

La commande de base était simple : la robe de Pippa…mais si voyons! Pippa! La soeur de Kate Middletton, qui a carrément volé la vedette à la mariée tellement sa robe était simple et magnifique! Par chance il semblerait que nous ne soyons pas les seules à avoir trouvé que cette robe était parfaite, car la marque de patron Butterick propose un modèle qui ma fois me semble identique en tout point, mais sans doute les experts y verront des nuances.

Bon, je vous passe le stress qui accompagne une telle commande, liée autant à l’enjeu (mon dieu, si la robe craque le jour de son mariage!!) qu’au prix du tissu, un magnifique crêpe de soie qui vient du magasin Reine, à 80 euros le mètre, et au fait que la robe est coupée plein biais, ce qui m’a valu quelques sueurs froides au moment de la pose de la fermeture éclair, qui gondolait à mort!!!! Ah oui, j’oubliais les 5 kilos qu’elle a perdu en une semaine avant le mariage ^^

Bref, on y est arrivé, après un peu moins de 30 heures de couture (j’ai compté par curiosité), mais dont 10 heures sont laaaargement gaspillées à poser et reposer la fermeture éclair, jusqu’à ce qu’on m’explique (merci Véro, ma super prof de couture) qu’il fallait simplement faire des piqûres de soutien, et le reste passé à positionner au millimètre le tissu à quatre pattes sur mon sol car le métrage était un peu juste : j’ai du rallonger la robe car la mariée est grande!

Sinon, je tire mon chapeau pour le style, et là j’ai aucune responsabilité : j’adore l’association rock avec un perfecto, c’est vraiment parfait!

Sinon, ce sont les photos “officielles” des mariés, et allez savoir pourquoi, le photographe n’était sans doute pas aussi obnubilé que moi par la robe! On ne la voit pas assez à mon goût, mais je ne peux m’en prendre qu’à moi même, alors voilà les images, dont seule la première est de moi!

msb

Capture d’écran 2015-06-17 à 18.59.59

Capture d’écran 2015-06-17 à 19.11.47

Capture d’écran 2015-06-17 à 19.10.49

Et en plus on peut danser avec :-)))

Capture d’écran 2015-06-17 à 19.16.51Capture d’écran 2015-06-17 à 19.16.39

Capture d’écran 2015-06-17 à 19.14.46Capture d’écran 2015-06-17 à 19.16.07

 

Capture d’écran 2015-06-17 à 18.55.18

 

Capture d’écran 2015-06-17 à 19.01.48

Capture d’écran 2015-06-17 à 19.18.20

Capture d’écran 2015-06-17 à 19.18.06

Georgina dentelle

Cette robe je l’ai faite pour le mariage d’une amie, dont j’ai d’ailleurs réalisé la robe de mariée que je vous montre très vite!

J’ai longtemps hésité sur le patron, j’avais une idée précise en tête, je voulais une robe dos-nu avec de la dentelle , et finalement j’ai décidé de partir du patron de la robe Georgina, que je n’avais jamais cousue alors que le modèle est pourtant un gros coup de coeur. Bon je vous jure j’ai essayé de pas faire un patron république du Chiffon…mais bon…voilà quoi…

J’ai modifié le dos et déplacé la fermeture éclair sur le côté pour mettre un seul empiècement de dentelle, puis j’ai aussi fait les mancherons en dentelle en modifiant la forme. J’ai également creusé l’encolure devant pour qu’elle soit un peu moins ras du cou.

Et voilà la robe modifiée, dont je suis très contente.

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.51.09

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.46.51

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.48.29

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.46.26

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.50.21

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.47.53

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.49.10

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.51.50

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.50.47

Capture d’écran 2015-05-31 à 18.48.49

 

 

C’était l’été avec Monique

Voici sans doute le dernier post rattrapage de l’été, j’ai bien cousu d’autres choses, mais il fait bien trop froid désormais, alors je me contente de vous monter les photos des vêtement qui ont été prise il y a quelques semaines déjà, alors que la robe est déjà stockée dans un carton attendant sagement l’année prochaine (snif).

Deuxième version radicalement différente de Monique de République du Chiffon, réalisée en top ici.

Pas de longs commentaires donc, elle a été bien portée pendant les vacances et a été réalisée dans un tissu de chez Toto, tissu sans doute en viscose, acheté au poids et  payé quelques euros.

Maintenant va falloir que je vous montre mes cousettes d’automne avant qu’il ne se termine, avec déjà deux chemises en attente de photos et une petite veste Bernadette (que vous pouvez déjà voir sur Instagram).

D’autant que de nouveaux patrons de ma marque préférée (je  la nomme encore? République du Chiffon, voyons…) sont prévu pour début octobre!Ça promet de m’occuper pour un moment… en attendant j’ai ré-ouvert les magasines Burda (où en on arrive des fois…), mais j’espère là aussi vous raconter ça bientôt dans un nouveau post…

 

monique robe 5

monique robe 4

monique robe 3

monique robe 2

monique robe 1

Maxi dress ethnique

Pas de longs commentaires pour cette robe ultra simple pour un tissu jersey ultra chargé motif ethnique, trouvé chez Toto au poid, et payé quelques euros, mais que j’adore.

Patron Burda mais modifié, j’ai utilisé le haut d’une robe d’un magasine de cette année et enlevé le jupon pour simplement prolonger la robe, et voilà!

Robe portée et reportée cet été, mais que je vous montre sous le (presque) soleil parisien

 

 

robe burda 1 robe burda4 robe burda3  robe burda 2robe burda5robe burda 6

Melinda version robe

Encore un patron République du Chiffon, ça devient une habitude par ici! Il s’agit cette fois du patron pochette Mélinda, qui présente deux versions : robe et short.

Elle a en fait été réalisé en avril, mais j’ai comme qui dirait un peu de retard dans les posts de ce blog….

Cette première version n’est pas bien téméraire, puisqu’elle n’a ni empiècements aux épaules, ni short, mais pour avoir vu plusieurs autres versions, j’ai l’impression que les empiècements sont pas évidents à réaliser.

En plus, marier plusieurs tissus ensemble, c’est vraiment pas mon fort, je pourrais hésiter des semaines et des semaines sur les associations, donc ce sera pour une prochaine version, qui sait pour la couture collective qu’on avait initialement prévu  avec plein d’autres fana de la marque lors de la sortie de la collection!

Pour cette version, vraiment aucune prise de risque, puisque j’ai en plus utilisé un coupon tout souple tout doux à 5 euros les 3 mètres acheté aux Coupons de Saint-Pierre…

Joli modèle très agréable à porter!

melinda1

MELINDA3

melinda4melinda2

melinda5

melinda6

melinda7

melinda8

 

 

 

Centaurée zébrée

Pas beaucoup de commentaires pour cette nouvelle robe, le nouveau patron Deer&Doe,la robe centaurée, j’en envie de dire normal pour moi, avec une petite robe d’été.

C’est quand même pas mal de marcher sur des sentiers battus, pas de surprise, tout marche, et c’est agréable.

Juste des “soucis” pour choisir le tissu, j’ai du envisager quelques centaines de possibilités, pour finalement finir avec du noir…ben oui, mais avec le biais zèbre de ma petite mercière de quartier qui a de super jolies choses même pas chères.

Bref, une version test basique avec un tout petit peu d’originalité!

Robe à faire et à refaire, mais là encore, rien de nouveau!

centauree2

centauree1centauree4

centauree3

centauree5

centauree6

 

Drape drape dress

Un petit retour à la couture japonaise…comme toute les couturières du dimanche, j’ai commencé à coudre avec les livres japonais, et découvert ensuite les marques de patrons indépendants qui, ô bonheur, ne demandait pas 40 retouches avant de ressembler à un vêtement.

Mais quand je suis tombé, aux hasards de mes pérégrinations internet sur ce livre, Drape drape 1, et cette robe, celle de la couverture j’ai oublié toutes mes anciennes galères, ignoré que le livre était en anglais, et hop, ni une ni deux, je l’ai acheté!

Je me suis bien appliquée, j’ai gentiment pris mes mesures, recopié le patron en taille L (ah, les livres japonais), soigneusement rallongé le buste et la jupe de 1.5cm ou deux, comme les filles l’ayant déjà testé le conseillent, et coupé mon joli coupon de jersey bleu marine.

Verdict : c’est bien un patron japonais! Les japonaises ont beau être 100 fois plus fines que nous, la taille L (je fait normalement du S) était géantissime, alors que les mesures auraient du correspondre…bon comme d’hab quoi…

J’ai enlevé je ne sais combien de centimètres au dos, 6??? 7??? plus??? mais il a encore fallu que je rajoute des pinces devant, entre la taille et la poitrine. Elles ne sont pas prévues sur le modèle, mais sinon effet montgolfière/robe pour femme enceinte pas très esthétique…

Mais le plus important, c’est d’atterrir sur ses pieds, et là, bien que je n’ai pas eu beaucoup d’espoir sur l’issue, et bien, elle est portable, et je l’aime bien!!

Youhou!!!!

drapedrapedress1

drapedrapedress2

drapedrapedress3

drapedrapedress4

drapedrapedress5

drapedrapedress6

drapedrapedress7

Elisalex purple red

Mon deuxième patron By hand London, et je dois dire que je les aime beaucoup ces patrons. Elle est vraiment jolie cette Elisalex, je l’iame beaucoup beaucoup mais…car il y a un mais…

Si je suis tout à fait conquise par l’esthétique de la robe, je le suis un peu moins par le confort…sans doute la faute au tissu, assez épais et pas du tout du tout stretch…

il y a sans doute des ajustements à faire, car en fait, je ne peux pas vraiment lever les bras…enfin un peu, mais pas trop quoi…pratique pratique…la vraie robe de potiche, surtout, pas bouger!

Il doit bien y a avoir quelque chose à faire, mais le seul hic c’est que je sais pas quoi, alors si quelqu’un sait, je suis preneuse car j’aimerai bien la porter et surtout pouvoir bouger avec 😉

A bon entendeur…je prends tous les conseils de couturières éclairées…avant de supprimer les manches pour de vrai!

AH oui, aussi, si jamais l’envie vous prend de faire cette robe, sachez que la longueur de la jupe est prévue pour les trèèèès grande…je suis pas une géante il est vrai, mais avec mon 1,65 mètres, j’ai du enlever 20 cm de longueur pour arriver à ce résultat somme tout assez décent.

Image

Image

Voilà, là c’est le max du max, je peux pas lever le bras plus haut …

Image

Image

Image

Image

Image

Elisalex 7

Robe paris paris

Ma robe Viviane, République du Chiffon toujours, mon nouveau coup de cœur du moment, juste après le manteau Gérard, fait ici.

Les modèles sont vraiment tous sympas, et en plus il y en a des nouveaux très régulièrement, bref, de quoi alimenter ma To-do liste de couture de manière assez conséquente! J’attends d’ailleurs avec impatience la petite jupe Rita très prometteuse vue sur Instagram, et j’ai bien envie de me lancer dans le pantalon  , niveau défi couture c’est pas mal, et une fois le manteau fait, même plus peur (enfin bon…).

Bref, revenons à Viviane, un patron super simple à réaliser, enfin, petite pause couture facile, ça fait du bien! D’autant plus facile que je n’ai pas mis l’empiècement sur les épaules.

Je la trouve hyper jolie avec l’empiècement cette robe, mais avec le tissu que j’ai choisi, un peu de sobriété s’imposait. Quand même, de la soie avec des constellations, des tours Eiffel et des cœurs, ça se suffit à soi-même je crois. Superbe morceau de soie récupéré à la braderie des Petits Hauts qui a lieu une à deux fois par an à Paris, et où on peut récupérer plein de merveilles de tissus introuvables à des prix carrément abordables (de la soie à 8 euros le mètre on va pas se plaindre), un super plan!

Sinon que dire, aucun problème de réalisation, aucunes retouches, c’est hyper agréable à porter, franchement parfait!

Une robe de fête pas trop pénible ni à faire ni à porter, que demander de plus?

 

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image