haut

Haut Julia

 

 

 

Image

 

Image

 

Image

Image

Image

Image

 

Un haut Salme rebaptisé pour l’occasion : c’est un cadeau d’anniversaire! Première réalisation qui n’est pas pour moi, mais modèle déjà testé pour moi ici.

Alors, HAPPY BIRTHDAY JULIA, bah, six mois de retard, c’est pas si énorme non?

😉

Advertisements

Chemisier back to school

Ah! ce chemisier! Il a été entamé il y a plus d’un an, c’est même le premier patron Colette que j’ai jamais acheté, mais il a été abandonné, pour coudre les boutons plus tard… puis après moultes péripéties de boutons non alignés avec les boutonnières (je ne compte pas le nombre de fois où je les ai cousu puis décousu ces boutons!)… finalement, le voilà, enfin terminé, après une dernière après-midi de combats laborieux.

Pourtant, rien de vraiment compliqué dans ce petit chemisier, mais une succession de petites complications incroyables jusqu’au bout.

En tout cas, je suis bien contente de ce petit haut col claudine, patron Violet de chez Colette, réalisé en coton à carreau avec un coupon du marché Saint-pierre.

Colette, c’est vraiment une super marque de patrons, plus j’en fait plus je les aime! Ils sont bien coupés, et extrêmement bien expliqués et illustrés (et comme c’est en anglais, ça compte!), j’ai déjà prévu d’en faire plein d’autres, déjà deux de prévus, et plein d’autres en tête!

Image

 

J’aime beaucoup les carreaux, et là j’avais envie de casser un peu le style du chemisier sage avec col claudine de petite fille modèle.

 

Image

 

Image

Image

Image

Au final, ça rompt pas tant le style, cela reste assez enfantin et sage,  cela le rend simplement un peu plus vintage.

 

 

Image

Image

Mais je l’aime bien comme ça!!!

 

 

 

 

Blouse Minna aux oiseaux

Je continue donc ma série de “rattrapage”, avec cette blouse Minna de Salme patterns, le premier patron que je teste de cette marque.

Elle est réalisée avec un tissu ocre avec de petits oiseaux noir , un coup de cœur, acheté chez Brin de Cousette.

Je l’aime vraiment beaucoup, et bien que le patron soit en anglais avec assez peu d’illustrations, il reste assez simple à réaliser, une fois la phase déchiffrage/traduction achevée.

Aucune retouche, et pas de difficultés majeures, si ce n’est le tissu très fluide, qui est un peu compliqué à coudre (et surtout à découdre!), et qui (argh) garde les traces du crayon noir (et oui, c’est pas bien malin) qui m’ont servi à tracer les contours du patron… même après lavage! Heureusement, cela se voit pas trop…enfin…on ne m’y reprendra plus!

Image

Image

Image

Image