robe

Maxi dress ethnique

Pas de longs commentaires pour cette robe ultra simple pour un tissu jersey ultra chargé motif ethnique, trouvé chez Toto au poid, et payé quelques euros, mais que j’adore.

Patron Burda mais modifié, j’ai utilisé le haut d’une robe d’un magasine de cette année et enlevé le jupon pour simplement prolonger la robe, et voilà!

Robe portée et reportée cet été, mais que je vous montre sous le (presque) soleil parisien

 

 

robe burda 1 robe burda4 robe burda3  robe burda 2robe burda5robe burda 6

Advertisements

Drape drape dress

Un petit retour à la couture japonaise…comme toute les couturières du dimanche, j’ai commencé à coudre avec les livres japonais, et découvert ensuite les marques de patrons indépendants qui, ô bonheur, ne demandait pas 40 retouches avant de ressembler à un vêtement.

Mais quand je suis tombé, aux hasards de mes pérégrinations internet sur ce livre, Drape drape 1, et cette robe, celle de la couverture j’ai oublié toutes mes anciennes galères, ignoré que le livre était en anglais, et hop, ni une ni deux, je l’ai acheté!

Je me suis bien appliquée, j’ai gentiment pris mes mesures, recopié le patron en taille L (ah, les livres japonais), soigneusement rallongé le buste et la jupe de 1.5cm ou deux, comme les filles l’ayant déjà testé le conseillent, et coupé mon joli coupon de jersey bleu marine.

Verdict : c’est bien un patron japonais! Les japonaises ont beau être 100 fois plus fines que nous, la taille L (je fait normalement du S) était géantissime, alors que les mesures auraient du correspondre…bon comme d’hab quoi…

J’ai enlevé je ne sais combien de centimètres au dos, 6??? 7??? plus??? mais il a encore fallu que je rajoute des pinces devant, entre la taille et la poitrine. Elles ne sont pas prévues sur le modèle, mais sinon effet montgolfière/robe pour femme enceinte pas très esthétique…

Mais le plus important, c’est d’atterrir sur ses pieds, et là, bien que je n’ai pas eu beaucoup d’espoir sur l’issue, et bien, elle est portable, et je l’aime bien!!

Youhou!!!!

drapedrapedress1

drapedrapedress2

drapedrapedress3

drapedrapedress4

drapedrapedress5

drapedrapedress6

drapedrapedress7

Elisalex purple red

Mon deuxième patron By hand London, et je dois dire que je les aime beaucoup ces patrons. Elle est vraiment jolie cette Elisalex, je l’iame beaucoup beaucoup mais…car il y a un mais…

Si je suis tout à fait conquise par l’esthétique de la robe, je le suis un peu moins par le confort…sans doute la faute au tissu, assez épais et pas du tout du tout stretch…

il y a sans doute des ajustements à faire, car en fait, je ne peux pas vraiment lever les bras…enfin un peu, mais pas trop quoi…pratique pratique…la vraie robe de potiche, surtout, pas bouger!

Il doit bien y a avoir quelque chose à faire, mais le seul hic c’est que je sais pas quoi, alors si quelqu’un sait, je suis preneuse car j’aimerai bien la porter et surtout pouvoir bouger avec 😉

A bon entendeur…je prends tous les conseils de couturières éclairées…avant de supprimer les manches pour de vrai!

AH oui, aussi, si jamais l’envie vous prend de faire cette robe, sachez que la longueur de la jupe est prévue pour les trèèèès grande…je suis pas une géante il est vrai, mais avec mon 1,65 mètres, j’ai du enlever 20 cm de longueur pour arriver à ce résultat somme tout assez décent.

Image

Image

Voilà, là c’est le max du max, je peux pas lever le bras plus haut …

Image

Image

Image

Image

Image

Elisalex 7

Les couleurs de l’automne

Une robe jaune, du superbe livre de la rentrée Un été couture, qui sera pour moi la robe de l’automne, à porter avec veste et collants!

Le tissu est un jersey moutarde dont j’ai fait l’acquisition à mes début couture, dans un magasin de textile made in France du Tarn, qui vend aussi les rouleaux des anciennes collections des usines textiles de l’époque, qui ont malheureusement fermé depuis longtemps.

J’attendais le bon projet pour ce tissu, jaune, pas facile, et en plus en jersey.

Ca y est, c’est fait, et avec de la patience, j’ai passé le baptême du jersey sans crise!

Le livre de République du chiffon est super, il y a beaucoup de modèles vraiment top, et en plus quelques patrons gratuit ou en vente sur son site internet. Cette robe ne sera que la première réalisation de la saisin… enfin, si le froid parisien ne nous gagne pas trop vite!

Me voilà donc enfin en possession de la fameuse robe jaune moutarde dont j’ai envie depuis si longtemps, pour mettre un peu de couleur dans la grisaille parisienne (qui se voit un peu sur les photos…adieu la belle lumière d’été!).

Image

 

Image

 

Image

Image

 

Image

Image

Blue Anna

Une superbe robe Anna dress de By London Hand, qui fait actuellement l’objet d’un Sew along sur le site…mais je n’ai pas eu la patience d’attendre, la voilà!

Très bien expliquée, elle est très simple à réaliser (si contrairement à moi vous ne vous battez avec chaque fermeture éclair invisible à poser!)

J’ai déjà prévue de la refaire en manche 3/4 pour l’hiver, comme expliqué dans le Sew along, et je prévois de faire l’autre modèle de robe, la Elisalex dress.

 

Image

Image

Le tissu vient de chez Monsieur Albert, à Marseille, véritable caverne d’Ali baba! C’est du synthétique, et normalement j’évite, mais là, j’adore la couleur! (Bleu, encore du bleu, je ne cous plus que ça!)

Image

Image

Image

Image

Image

Robe retro rouge à p’tit pois

Je continue à montrer mes anciennes robes, en attendant de montrer les nouveautés, dont bientôt bientôt, une superbe robe (enfin, j’espère!) Anna Dress de By Hand London, presque presque finie, juste une histoire de fermeture éclair…

Mais en attendant voici une robe patron rétro de 1947, patron Butterick B5209, dans un coton rouge à petit pois blanc, toujours ma passion des petits pois!

Image

Image

Image

Elle tourne pas mal!

ImageImage

Image

Image

Image

Robe Sureau façon asiatique

Cette robe, je l’ai réalisée il y a longtemps maintenant, c’est même mon tout premier patron Deer&Doe, celui avec lequel j’ai découvert cette marque de patrons, que désormais je ne quitte plus!

Elle est réalisée dans un tissu Agnes b. qui rappelle un peu les tissus japonais pour kimono, et que j’ai acheté chez Sacré Coupon au marché Saint-Pierre. J’ai eu du mal à le couper ce tissu, que j’attendais pour THE patron!!

Image

Petit hic, l’encolure de la robe baillait pas mal, comme pour beaucoup de celles qui ont réalisé ce patron si j’en crois les témoignages!

J’ai donc du rétrécir l’encolure de manière très conséquente, et elle n’est pas encore parfaitement ajustée je trouve d’ailleurs …mais mis à part ça, rien à redire!

Image

A refaire en retouchant l’encolure sur le patron directement…et en raccourcissant un peu moins la longueur de la jupe!

Je la porte en  automne hiver avec des collants noir opaque en général, du coup, pour éviter le côté austère, tout noir, je la voulais pas trop longue…bon, ben au moins, c’est pas austère 🙂

Par contre, interdiction de faire tomber quoi que ce soit par terre!

Image

Image

Robe Sonja période bleue

Encore une robe, et encore une bleue, je n’achète plus que du tissu bleu ces derniers temps. Celui là vient de Sacré coupon au marché Saint Pierre, il était destiné à la base à coudre un pantalon…qui d’ailleurs a été cousu, mais bon, jamais porté, les pantalons, en couture une vraie galère, enfin, c’est une autre histoire, une autre fois peut-être il apparaitra sur ce blog…

D’ailleurs ça c’est le prochain projet couture d’envergure, avec toile de patrons et tout et tout pour faire enfin un pantalon…ben que je porterais hein…

Enfin, revenons à cette fameuse robe, la robe Sonja de Salme.

Image

Image

Ce patron a le grand mérite d’être gratuit. Je l’avais vu plusieurs fois faite par d’autres blogueuses, et après pas mal de recherche je l’ai finalement trouvé sur le site Burda en anglais.

Image

Je suis très très contente du résultat final, on lui pardonnera donc facilement à ce patron, de ne pas être parfait.

Mais alors des retouches, et des retouches, le buste est largement ajusté sur les côtés de beaucoup de centimètres et à maintes reprises, et le dos largement raccourci d’au moins 5 bon centimètre pour éviter de gros plis.

Image

Alors je l’aime ma robe bleue, mais elle restera la seule et unique version de la Sonja dress, qui apparemment, n’a pas été taillé pour moi à la base!

Image

Robe d’été, pour oublier la rentrée

Voilà le dernier projet, amené dans mes valises pour les vacances, avant de prendre le train demain  et pour oublier que le retour à Paris signifie la fin des vacances…espérons qu’il ne s’accompagne pas également de la fin du beau temps, pour que je puisse encore mettre un peu cette petite robe.

Toute simple, issue d’un Burda couture facile, elle est sans prétention, issue d’une chute de tissu récupérée.

Elle est un peu rétrécie sur les côtés du buste pour ne pas être trop large et un peu (trop) raccourcie.

Elle remplit bien son rôle de robe de vacances! 

Image

Image

Image

Image

 

Il est temps…

…grand temps de prendre des résolutions de (presque) rentrée, et après deux mois de silence et de vacances (enfin pas les deux mois hein…), voilà ma résolution numéro 1 : alimenter ce blog, qui lui a franchement bien eut le temps de se reposer!

Et pourtant, ce ne sont pas les ouvrages qui manquent, j’en ai plein à montrer, des “anciens”, réalisé pendant les 2 années de couture qui ont précédé la création de ce blog, mais des plus récents réalisés avant le départ en vacances…

bref bref bref, rattrapons le retard, et je commence par ma préférée, réalisée cet été avant le départ en vacances, ma robe Hazel de Colette patterns, bleue à petit pois blanc, tissu dont j’adore la couleur et qui vient de chez Dreyfus…

Les petits pois, c’est un genre de maladie chez moi, un jour, faudra que j’arrête, un jour…mais en attendant, la voilà:

Image

Image

Image

Image

Vraiment, un super patron, très bien coupé je trouve.

Bon, j’omets le fait qu’évidemment, la robe était trop grande, comme toujours, et que, comme d’habitude,  il a fallu découdre pour enlever des centimètres, recoudre, pour au final être un poil, il faut bien l’avouer, serrée…rien de dramatique c’est carrément portable, mais pour les contorsions, on repassera….

Quand même, y a un truc avec les patrons,  je comprends pas, on a beau se mesurer se re-mesurer dans tous les sens, minutieusement, regarder le tableau des tailles, faire la taille correspondant, rien mais alors rien à faire, ça va jamais! A part les patrons Deer and doe, pour être juste, qui sont quand même ceux qui demandent le moins de retouche, et de loin!

Enfin, satisfaite du résultat, vraiment, super robe que je conseille, et qui me donne vraiment envie de tenter de nouveaux patrons Colette…

A suivre, la liste de ce que j’aimerai faire est déjà tellement longue, et la rentrée si proche…