Month: April 2014

Petit chaperon rouge

J’avais pourtant fait l’acquisition de plein de nouveaux patrons ce mois ci…mais là, j’ai été faible, très faible, j’ai acheté le patron le lendemain de sa sortie…et aussitôt, il a supplanté tous les autres

Plein d’arguments pour lui ce patron…confortable puisqu’en jersey, parfaite pour les vacances, mais aussi pour le boulot, indémodable, un bon basique à faire et refaire, niveau facile et rapide, sans fermetures éclair, pinces, rien quoi…juste des coutures, certes sur du jersey mais bon, c’est quand même pas si terrible (c’est quoi cette psychose des couturières sur le jersey, je comprends pas, il suffit d’utiliser le bon point et la bonne aiguille et au final c’est pas plus compliqué, non?).

Et puis, cela faisait un moment que  j’avais envie  d’un patron robe en jersey, il y avait la ladyskatedress, vraiment pas mal, ou aussi le t-shirt plantain modifié babydoll 

Mais c’est Moneta dernier patron de chez Colette qui l’a emporté, haut la main. Tout va bien dans cette robe, et elle a plusieurs versions de manches et de cols, donc, hop, un jour après c’était dans le panier, et zou…70 pages à découper, scotcher …QUOI???? 70 PAGES!!! Pour une petite robe de rien?

Bon, bon, trop tard, le mal était fait, mais on ne m’y reprendra plus, à imprimer des patrons en pdf (dit-elle…).

C’est sans aucun doute la partie la plus pénible de la robe, après c’est vraiment facile facile, pas de retouches, rien, et ça va vite!

La voilà donc, dans un jersey rouge assez épais, qui vient de chez Monsieur Albert à Marseille, et qui attendait son heure.

Ma petite robe chaperon rouge, qui alors là pour le coup c’est certain, aura plein de petites soeurs.

 

moneta1

moneta2

moneta3

moneta4

moneta5

moneta6

 

 

Advertisements

Anémone

Evidemment, en grande fan de ces patrons, je ne pouvais pas passer à côté du dernier patron de Deer&Doe, la jolie jupe Anémone.

Rares sont les patrons d’Eléonore que je n’ai pas fait, et si c’est le cas, c’est surtout qu’ils sont en attente du coup de coeur ou de l’idée tissu qui fait “tilt”…c’est le cas de la robe Bleuet, pas d’inspirations tissu, rien à faire ça vient pas, ou de la robe Aupépine, idem, j’ai beau inspecter mon placard à tissu des dizaine de fois (et il est fourni), rien ne me semble bien.

Revenons à Anémone donc, dont j’aime beaucoup la taille haute et qui, aussitôt sortie a été aussitôt acheté.

Elle est un peu rétro ce qui m’a bien plu, même si j’avoue, j’ai eu des doutes en la cousant : rétro ou simplement mémére?

J’ai donc tardé à la finir d’autant que, si comme d’habitude tout est nickel avec cette marque de patron, explications, tailles, tout tout je vous dit, ben les finitions se font à la main…aaaaah!!!

Coudre à la main!Mon calvaire, ma torture, c’est fou mais alors c’est fou ce que j’aime pas ça!! Or là, l’étape finale consiste à fixer la doublure de la jupe sans machine…le drame…

Bon enfin, je m’y suis un jour résolue et, m’armant de tout mon courage (j’aime pas j’vous dit), je suis venue à bout de cette tâche terrible.

Bon c’était pas si affreux, en vrai…et puis surtout je suis assez rassurée, ça fait pas mamie pour un brin (enfin, je trouve pas).

J’ai déjà une idée pour une deuxième version sans basques, mais bon, ça c’est pour plus tard.

En attendant voici ma version courte à basque en lin brun/gris qui, comme souvent avec moi, brille un peu.

Seul défaut, mais c’est pas un scoop, le lin, ça froisse, donc vous aurez pas de photos vu de dos pour cause d’effet chiffon au bout d’une journée!

anemone2

anenmone1

anemone6

anemone7

anemone5

anemone4

anemone3

 

Drape drape dress

Un petit retour à la couture japonaise…comme toute les couturières du dimanche, j’ai commencé à coudre avec les livres japonais, et découvert ensuite les marques de patrons indépendants qui, ô bonheur, ne demandait pas 40 retouches avant de ressembler à un vêtement.

Mais quand je suis tombé, aux hasards de mes pérégrinations internet sur ce livre, Drape drape 1, et cette robe, celle de la couverture j’ai oublié toutes mes anciennes galères, ignoré que le livre était en anglais, et hop, ni une ni deux, je l’ai acheté!

Je me suis bien appliquée, j’ai gentiment pris mes mesures, recopié le patron en taille L (ah, les livres japonais), soigneusement rallongé le buste et la jupe de 1.5cm ou deux, comme les filles l’ayant déjà testé le conseillent, et coupé mon joli coupon de jersey bleu marine.

Verdict : c’est bien un patron japonais! Les japonaises ont beau être 100 fois plus fines que nous, la taille L (je fait normalement du S) était géantissime, alors que les mesures auraient du correspondre…bon comme d’hab quoi…

J’ai enlevé je ne sais combien de centimètres au dos, 6??? 7??? plus??? mais il a encore fallu que je rajoute des pinces devant, entre la taille et la poitrine. Elles ne sont pas prévues sur le modèle, mais sinon effet montgolfière/robe pour femme enceinte pas très esthétique…

Mais le plus important, c’est d’atterrir sur ses pieds, et là, bien que je n’ai pas eu beaucoup d’espoir sur l’issue, et bien, elle est portable, et je l’aime bien!!

Youhou!!!!

drapedrapedress1

drapedrapedress2

drapedrapedress3

drapedrapedress4

drapedrapedress5

drapedrapedress6

drapedrapedress7