Républiqueduchiffon

Joulietta

Tiens, j’avais complètement oublié de vous la montrer celle là, la petite chemise Juliette de République du Chiffon en broderie anglaises bleu marine (coupon les Coupons de Saint Pierre)

Aucune modifications, comme d’hab avec cette marque, ça roule tout seul, coupé en taille 36.

Ah si, je n’ai pas entoilé le col, avec le motif ajouré ça aurait été assez moyennement seyant, sinon rien de différent.

Je la trouve pas mal ma petite chemise, par contre j’ai du mal positionner les boutonnières parce que je trouve que ça tire un peu au niveau de l’encolure et que ça tombe un peu bizarrement sur la jupe…j’ai pas du bien respecter le repère de croisure, qui est pourtant sur le patron et mettre trop bas la dernière boutonnière…bah tant pis, je la porte quand même!

En revanche, je suis assez contente de mes raccords devant et côté, un tout petit peu moins réussi sur les manches mais rien de dramatique je trouve!

J’ai pas été emballée directement par le modèle, je crois que c’est lié au  tissu à rayure de présentation du modèle…j’accroche pas… mais ça doit être assez perso parce que j’ai vu plein de reprises rayure sur les blogs.

Cela étant j’ai surtout eu des coups de coeur pour les versions fleuries et une en liberty que j’ai vu sur instagram, très très belles (mais je me rappelle plus réalisée par qui, sinon je vous aurais montré).

Disons que moi j’ai fait un entre deux avec mes broderies petites fleurs qui forment des bandes, un peu rayure quoi…

 

 chemise juliette 10

 

chemise juliette 6chemsie juliette 9

chemise juliette 7KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Advertisements

La chemise Johanna

Je ne suis pas une grande adepte des chemises normalement, je n’en porte quasiment jamais, mais je trouve qu’on en voit de plus en plus de très jolies, qui n’ont pas du tout le côté strict et classique qui ne me correspond pas du tout.

Celle-ci, avec son col arrondi me plaisait vraiment, assez pour surmonter les différentes étapes un peu pénible de la réalisation d’une chemise : bande de propreté, col, pied de col et boutonnières.

Sans surprise, je reste fidèle à ma marque de patron fétiche, République du Chiffon, avec sa chemise Johanna. Son explication “pas à pas” de la fente indéchirable sur son site est d’ailleurs parfaite! Je dis pas que ça devient facile, il m’a fallu m’y reprendre à plusieurs fois, mais ça y est j’ai compris le truc, elles sont plutôt réussies et je sais enfin les faire!

Côté tissu du classique, un coton bleu marine pour chemise de la marque The Kooples, coupon déniché chez Sacrés Coupons super doux très agréable à porter, sobre pour mettre en valeur des boutons à paillettes dorés, dénichés dans une braderie Des petits Hauts (les photos ne rendent pas justice à ces boutons, ni même d’ailleurs à la chemise, malgré mes efforts pour braver le vent et le froid!).

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.49.43

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.47.35

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.48.41

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.48.01

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.46.40

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.49.57

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.50.33

Capture d’écran 2015-02-22 à 19.50.20

 

 

Haut Viviane rose poudré

Voilà ce qui s’appelle utiliser ses patrons jusqu’à la corde. Vous devinez quelle marque c’est? République du Chiffon, as usual…va vraiment falloir que je me diversifie, ça commence à devenir monotone sur ce blog à force 🙂

Cette fois il s’agit de Viviane, un patron déjà réalisé ici en robe, puis en top ici, et dont voici une troisième version en top également, mais cette fois sans basques.

En fait, je voulais refaire la version robe, mais le tissu est une sorte de lin assez épais, du coup le bas de jupe froncé faisait une grosse corolle, j’avais l’air d’un hippopotame en tutu (impression confirmée par Monsieur, c’est dire…), c’était vraiment très ridicule. Pas le choix, pour sauver la couture, il fallait amputer!

Du coup je finis avec un haut extrêmement simple, mais tout à fait satisfaisant de mon point de vue. Il faut bien des basiques dans les tiroirs.

Quant au tissu, ce rose poudré récupéré pendant la session troc du début d’année, je l’adore. Je fais une véritable obsession sur cette couleur, et j’ai envisagé le tissu dans milles projets, ayant chaque fois peur d’avoir l’air très palichonne avec.

Au final je trouve ça très acceptable, même si c’est doute pas la couleur qui me donne le plus de peps, j’aime vraiment la douceur de cette teinte.

Je sais, vous allez avoir du mal à participer à ce débat, étant donné que la qualité des photos laissent à désirer et que j’ai la tête coupée sur la plupart des photos pour cause de censure de tête improbable. Promis je vais essayer de faire des efforts à l’avenir!

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.40.45

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.40.25

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.39.02

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.39.18

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.41.28

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.41.04

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.39.48

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.40.03

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.39.32

Capture d’écran 2014-10-31 à 08.38.37

Le retour des petits pois

Pour cette fois, je vous présente un projet assez simple, une jupe froncée à poches, pour un super tissu viscose noir à pois blancs de chez Anna Ka Bazaar.

Aucun défi couture, mais couture raisonnable, après avoir manqué d’acheté plusieurs fois ce genre de petites jupes en cette rentrée.  J’ai résisté à la facilité de l’achat, estimant que c’était quand même largement dans mes cordes, et décidé que la simplicité du modèle méritait bien que je m’y attelle et que je le fasse moi même.

Puis, dans un jour de faiblesse où je passais chez Anna Ka Bazaar, qui se trouve sur le chemin de retour du travail à la maison, et bien j’ai trouvé ce tissu à pois, et comme ça faisait longtemps que j’avais pas fait une rechute “petits pois”, j’ai estimé qu’il méritait d’enrichir mon immense stock de tissu. En plus, ils sont pas si petits que ça ces pois, alors ça change un peut quand même, hein, et puis le tissu est vraiment très très agréable…bref, j’ai été faible, comme souvent….

Sinon, pour le patron, j’ai simplement utilisé le bas de la robe  Mélinda de République du Chiffon, et voilà!

 

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.37.58

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.39.54Capture d’écran 2014-10-30 à 19.39.35

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.35.50

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.39.16

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.38.40

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.38.53

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.37.24

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.38.12

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.36.21

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.34.19

 Capture d’écran 2014-10-30 à 19.33.27

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.32.52

Capture d’écran 2014-10-30 à 19.32.17

C’était l’été avec Monique

Voici sans doute le dernier post rattrapage de l’été, j’ai bien cousu d’autres choses, mais il fait bien trop froid désormais, alors je me contente de vous monter les photos des vêtement qui ont été prise il y a quelques semaines déjà, alors que la robe est déjà stockée dans un carton attendant sagement l’année prochaine (snif).

Deuxième version radicalement différente de Monique de République du Chiffon, réalisée en top ici.

Pas de longs commentaires donc, elle a été bien portée pendant les vacances et a été réalisée dans un tissu de chez Toto, tissu sans doute en viscose, acheté au poids et  payé quelques euros.

Maintenant va falloir que je vous montre mes cousettes d’automne avant qu’il ne se termine, avec déjà deux chemises en attente de photos et une petite veste Bernadette (que vous pouvez déjà voir sur Instagram).

D’autant que de nouveaux patrons de ma marque préférée (je  la nomme encore? République du Chiffon, voyons…) sont prévu pour début octobre!Ça promet de m’occuper pour un moment… en attendant j’ai ré-ouvert les magasines Burda (où en on arrive des fois…), mais j’espère là aussi vous raconter ça bientôt dans un nouveau post…

 

monique robe 5

monique robe 4

monique robe 3

monique robe 2

monique robe 1

Mon Gérard à moi

Comme tout le monde j’ai craqué sur le manteau Gérard de République du Chiffon…non sans hésitations : un manteau, avec col tailleur, et avec une doublure…gros défis couture…boulot en perspective.

En plus un manteau boyish, c’est toujours un peu risqué, ça peu vite faire peignoir ou vieille veste de grand-père dans laquelle on a l’air tout riquiqui…surtout sur moi d’ailleurs, et je dois avouer que la mine plus que dubitative du copain face au modèle a un peu tempéré mon enthousiasme du début…

Mais comme il est très présent en ce moment sur les blogs, après avoir vu plein de superbes réalisations, je me suis lancée.

Je dirais pas que c’était facile, mais sincèrement, je m’attendais à pire…il faut prendre le temps de bien lire les explications évidemment, et bien scruter les schémas, et finalement, tout se fait assez simplement.

C’est plus une épreuve de patience que de couture en fait…

ahhhh les patrons pdf et les 60 pages à découper et coller…et la doublure, et les ourlets invisibles…pfffiou

Enfin tout ça pour dire que j’en suis super contente, et que j’ai très très envie d’en refaire un…

Non parce que le seul problème de ce manteau, c’est qu’en fait j’en ai plutôt fait une veste de demi-saison qu’un vrai manteau, rapport à l’épaisseur du tissu choisi…fin donc, car je voulais vraiment un tissu très mou pour éviter le côté vraiment oversize.

C’est donc un coupons laine et soie (il est teeeeeeellement agréable à porter) Sonia Rykiel, de chez Sacré Coupon (comme d’hab quoi…) qui l’a emporté, mais je pense que je vais un peu me geler quand le vrai hiver arrivera…

Allez, je vous montre les photos maintenant, en m’excusant d’avance pour la qualité médiocre de celles-ci.

La lumière hivernale est décidément bien peu propice à la mise en valeur des vêtements (et la tête fatiguée d’hiver guère mieux d’ailleurs!).

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

 

OH, la jolie doublure…

Image